Ai-je le bon profil pour reprendre une entreprise ?

17/03/2016

042 - article.jpg

Tout le monde n’est pas prêt à reprendre les rênes d’une entreprise et à faire face au nouveau mode de vie imposé par le développement d’une affaire existante.

Le repreneur doit s'adapter au contexte de la TPE / PME

Le repreneur est généralement un ancien cadre issue d’un grand groupe. Il a toujours travaillé avec des personnes ayant une formation similaire à la sienne.

En reprenant une TPE / PME, il va devoir côtoyer des gens différents, avec une culture et aussi un niveau.

Un bon repreneur doit être prêt à changer d’environnement de travail, à retrousser ses manches. S’il y a un problème, même dans les toilettes, croyez-moi, c’est lui qu’on viendra chercher !

Un repreneur doit coiffer de multiples casquettes : le gestionnaire doit savoir parler au chef d’atelier, l’ingénieur, quant à lui, doit avoir l’expérience de la gestion : un vrai couteau Suisse, quoi !

Il est indispensable de vérifier ses compétences de repreneur

Avant de vous croire capable d’agir en dirigeant propriétaire d’une PME, il n’est pas inutile de vous imaginer dans le costume du patron et de vérifier s’il vous ira bien.

Par exemple, vous est-il possible de vivre sans DRH, sans directeur du marketing, sans horaire fixe, sans planning, sans hôtel trois étoiles ?

Cette logique du ‘sans’ constitue une vraie difficulté qui ne convient pas à tout le monde !

QWESTA vous propose de prendre quelques minutes pour :

> évaluer votre capacité à reprendre une entreprise : accéder au diagnostic

> analyser votre capacité à adapter votre style de management à chaque collaborateur : accéder au diagnostic

> analyser votre capacité à développer des relations de confiance avec vos collaborateurs : accéder au diagnostic

> analyser votre posture managériale avec l'Analyse Transactionnelle : accéder au diagnostic


Ils nous soutiennent :