La reprise d'une entreprise est-elle plus facile que la création ?

19/03/2016

061 - article 3.jpg

Reprendre une entreprise semble plus facile que de la créer : la structure existe déjà, et avec, elle un savoir-faire, une notoriété, des clients, des produits / services, des compétences… Tout semble en place : le repreneur n’a plus qu’à s’installer dans le fauteuil du dirigeant et attendre… Voilà bien une idée reçue !

Une démarche plus sûre

Reprendre est plus rassurant car l’entrepreneur ne part pas de zéro. L’acquéreur poursuit une activité existante avec des salariés en place des clients, des fournisseurs. Le risque est donc naturellement moins élevé que dans la création où tout est à lancer. Le taux de pérennité des reprises d’entreprises est du reste plus élevé que celui des créations : d’après l’INSEE, après 5 ans d’activité 59% des entreprises reprises sont encore en vie contre 49% des entreprises créés.

Mais plus ‘responsabilisante’

Néanmoins le repreneur doit avoir encore plus de compétences que le créateur, car ses responsabilités sont plus importantes dans la mesure où il prend la suite d’une histoire, les commandes d’une organisation existantes et où il a la charge des salariés et des sous-traitants… Il peut mettre leur avenir en danger si le projet échoue. Il n’a pas droit à l’erreur, surtout si, de surcroît, il a entraîné sa famille dans l’aventure en déménageant ou en investissant une bonne partie des économies dans son projet.

Avec un coût plus élevé

Dans une reprise, le porteur de projet doit mobiliser plus d’argent que dans une création. C’est logique, il achète une entreprise existante avec un savoir-faire et une notoriété. La bonne nouvelle en revanche, c’est que bien souvent il obtiendra un financement bancaire plus facilement. Les biens de l’entreprise peuvent en effet servir de garanties.

Pour un résultat souvent moindre

La création peut rapporter nettement plus que la reprise d’une entreprise. La probabilité de réussite est plus faible dans le cas de la création, mais si l’affaire rencontre le succès attendu, le créateur peut décrocher le pactole. Une entreprise reprise, même si elle se développe bien restera toujours une PME et ne deviendra jamais un Google ou un Microsoft !

> Cliquez-ici pour en savoir plus sur les avantages de la reprise par rapport à la création.

> Cliquez-ici pour en savoir plus sur les inconvénients de la reprise par rapport à la création.

QWESTA vous propose de prendre quelques minutes pour évaluer GRATUITEMENT votre capacité à reprendre une entreprise : accéder au diagnostic


Ils nous soutiennent :