Mieux
  produire

Avec les diagnostics QWESTA, améliorez vos moyens pour produire
plus rapidement et à moindre coût des produits et services
plus adaptés aux besoins et attentes de vos clients.

Les avancées technologiques, notamment dans le numérique, ont largement révolutionné les procédés de production de biens et services. Aujourd’hui, les entreprises ne cherchent plus à proposer des produits ou services identiques en grande quantité, mais plutôt à adapter leur offre à la demande du client.

Le modèle du taylorisme et du fordisme a vécu. L’heure n’est plus à la production de masse standardisée, mais à la personnalisation. Dans l’automobile haut de gamme, par exemple, grâce au choix des options, il n’y presque plus deux voitures identiques. Le phénomène touche également des produits de la vie courante, comme les bouteilles d’eau, qui peuvent être gravées à la demande. Le sur-mesure est devenu un argument de vente, et touche tous les secteurs d’activité, dans l’industrie comme dans les services. La personnalisation à l’extrême est à portée de main grâce à la généralisation des imprimantes 3D. L’accès à cette technologie relativement récente s’est démocratisé. Dans quelques années, elle pourra être utilisée à grande échelle et fabriquer des objets de façon instantanée.

La mode du produit et/ou service unique complique encore davantage le métier de chef d’entreprise. Car il faut faire du sur-mesure au prix de la série. Un vrai casse-tête ! Mais en adaptant ses procédés et son organisation, il est possible de concilier économie de production et un certain degré de personnalisation. Cela nécessite de remettre à plat toute la chaîne de fabrication en associant le bureau d’étude, et même parfois les sous-traitants. Pour parvenir à une organisation plus efficiente et plus flexible, il existe des méthodes comme le lean manufacturing. Grâce à une analyse détaillée des différentes étapes du processus de production, en faisant la chasse au gaspillage de temps et d’argent, cette méthode permet d’optimiser la production.

Gagner en productivité implique aussi de réviser ses techniques de management. On parle aujourd’hui d’ «amélioration continue», ou Kaizen. Cette méthode de gestion a pour but d’améliorer l’offre, la satisfaction du client, tout en faisant participer les salariés. D’autres techniques placent le salarié au centre de la performance productive, comme le Knowledge Management. Il s’agit là d’une méthode et d’outils logiciels permettant d’identifier et de capitaliser les connaissances à l’intérieur de l’entreprise pour mieux les organiser et les diffuser.

A côté des hommes, les machines sont également contraintes d’évoluer en permanence pour améliorer la productivité. Elles deviennent de plus en plus perfectionnées et de plus en plus flexibles. Elles tendent à remplacer totalement l’homme dans les tâches répétitives. Selon une étude du cabinet Roland Berger, d’ici 2025 en France, 20% des tâches seront automatisables, ce qui signifie que 42% des métiers sont hautement susceptibles d’automatisation. Les métiers peu qualifiés seront les plus touchés et risquent de disparaître.

QWESTA vous propose des diagnostics pour améliorer vos processus et vos méthodes de production de produits et services.


Ils nous soutiennent :